Il y a bientôt un mois, les ingénieurs recevaient un courriel d’IPSOS suite à une demande de sondage de la part de l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ). Vous comprendrez que j’ai répondu au questionnaire non pas pour m’exprimer, mais pour savoir ce que l’OIQ cherchait à savoir. La curiosité m’a permis de constater que la tutelle imposée par la ministre de la Justice ne sert strictement à rien.

C’est en Commission parlementaire, au printemps 2017, que la ministre Vallée a affirmé que la tutelle était rendue nécessaire parce que l’Ordre des ingénieurs était devenu trop associatif. Avec une telle affirmation, je croyais que la gouvernance de l’OIQ allait devenir plus rigoureuse tout en s’éloignant de l’idéologie de l’ADIIQ, Association pour la défense des intérêts des ingénieurs du Québec. Cette dernière a placé ses sympathisants sur le Conseil d’administration de l’Ordre au cours des 3 dernières élections.

Malheureusement, malgré les affirmations de la ministre, la lecture du sondage m’a fait réaliser que plus que jamais, l’Ordre des ingénieurs est sous le contrôle des sympathisants de l’ADIIQ. Eux ce qu’ils veulent, c’est une association de défense des ingénieurs. Leur présence au sein de l’OIQ donne une saveur revendicatrice à l’organisation. Comme si un Ordre professionnel était un syndicat.

Croiriez-vous que le sondage cherchait à savoir ce que nous, ingénieurs, serions prêts à faire pour que le gouvernement change la Loi sur les ingénieurs? Voici une des questions qui m’a fait sourciller:

Que pourriez-vous faire pour que le dossier progresse?

  • Prendre part à une manifestation,
  • Communiquer avec le premier ministre,
  • Faire partie d’un groupe de travail au sein de l’Ordre,
  • Communiquer avec la ministre de la Justice,
  • Communiquer avec votre député.

Évidemment qu’on en tombe des nues lorsqu’on prend connaissance de cette question. Peut-on croire qu’un Ordre professionnel demande à ses membres de prendre part à une manifestation? Que dire de communiquer avec la ministre de la Justice ou notre député?

Attendez, ce n’est pas fini! Voici une autre question qui démontre que l’OIQ est dirigé par des administrateurs qui ont une vision du monde des associations:

Pendant la campagne électorale, qu’est-ce que l’Ordre pourrait faire pour faire avancer le dossier?

  • Faire des sorties dans les médias,
  • Faire des interventions auprès des candidats des partis,
  • Interpeler tous les partis politiques pour demander des engagements de leur part,
  • Organiser un débat avec des représentants des partis.

Ces seules deux questions font voir l’ampleur de la déroute de l’Ordre des ingénieurs. À leur lecture, on comprend que les administrateurs de l’OIQ n’ont pas la profondeur, ni la maturité nécessaire pour voir au développement de l’organisation. En fait, on comprend qu’ils confondent la mission d’une association à celle d’un Ordre professionnel.

Est-ce le rôle d’un Ordre professionnel d’inviter ses membres à manifester dans les rues ou à écrire au premier ministre? Qu’en est-il d’interpeler les partis politiques pour réclamer des engagements de leur part?

C’est malheureux, mais le sondage commander à IPSOS démontre que l’Ordre des ingénieurs est sous l’emprise d’un groupe de pression. Dans les circonstances, il est incompréhensible que la ministre Vallée se ferme les yeux tout en affirmant que c’est l’Office des professions qui assure le suivi de la tutelle.

Pendant ce temps, la présidente Kathy Baig se promène de tribune en tribune pour dire que tout va bien puisque les sondages montrent que la population fait à nouveau confiance aux ingénieurs. Et tout ça, avec la complicité du gouvernement!

 

Dessein d’ingénieurs – La déroute des professions est disponible dans les librairies suivantes:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s