Comme vous le savez maintenant, le 12 mai 2018, BOMA Québec organisait une conférence-interview dans le cadre de sa série BOMidi. L’événement présentait la présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ), Mme Kathy Baig, qui était interviewé par l’ancien journaliste, Simon Durivage. Notons que ce dernier est maintenant Conseiller principal pour une firme de stratégies et affaires publiques.

Lors de la période de questions, la présidente Baig a tenu des propos qui devraient sonner l’alarme dans les bureaux de l’Office des professions et de la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée. Imaginez, la présidente d’un Ordre professionnel qui se demande comment étirer l’élastique pour faire augmenter les salaires de ses membres sans que ça paraisse!

Elle répondait à un participant qui mentionnait que les salaires trop bas des ingénieurs, comparables au taux horaire pour un mécanicien chez le concessionnaire automobile, compromettaient la protection du public. D’entrée de jeu, la présidente Kathy Baig a affirmé qu’étant ingénieure, elle comprenait à 100 % les propos de l’intervenant. D’autant plus qu’elle avait vu travailler les ingénieurs!

En résumé, la présidente Baig a mentionné que c’était délicat pour l’OIQ de se prononcer sur le sujet puisqu’ils essayaient de briser le côté associatif – selon les mots de la Ministre Stéphanie Vallée, l’Ordre était devenu trop associatif. L’ingénieure Baig a toutefois poursuivi en disant qu’en bout de ligne, si l’ingénieur n’est pas bien payé, il y a un enjeu pour la protection du public.

Elle a poursuivi sa réponse en mentionnant qu’il y aurait des discussions avec les entrepreneurs, les donneurs d’ouvrage, les firmes de génie; probablement pour établir une stratégie pour faire hausser les taux que le gouvernement accorde par décret. Ce qui est intéressant c’est que la présidente Baig a affirmé que présentement l’Ordre n’était pas prêt à prendre une position officielle face au gouvernement parce que le sujet était trop proche de la défense des ingénieurs!

Elle a terminé sa réponse en mentionnant que dans les prochains mois, prochaines années, sans passer par l’associatif, en demeurant dans la protection du public, l’Ordre aurait à se questionner pour savoir comment il pourrait jouer son rôle pour faire augmenter le salaire des ingénieurs.

L’Ordre des ingénieurs a été mis en tutelle par le gouvernement parce que l’organisation était devenue trop associative selon les mots de la Ministre Stéphanie Vallée. Il est donc malheureux de constater qu’après deux ans, l’idéologie qui a fait de l’OIQ la risée du système professionnel demeure omniprésente au sein du Conseil d’administration et du Comité exécutif.

Oui!, la situation est malheureuse. En fait, elle dépasse l’entendement. Les propos de la présidente Kathy Baig viennent confirmer que la tutelle de l’Ordre des ingénieurs n’a rien changé de la prise de contrôle de l’organisation. Les sympathisants du GROLO, dont plusieurs militent au sein de l’Association pour la défense des intérêts des ingénieurs du Québec (ADIIQ), demeurent aux commandes de l’OIQ.

La question est maintenant de savoir que vont faire l’Office des professions et le gouvernement alors qu’on a la preuve que leur tutelle est un échec. Force est de constater que leurs accompagnateurs n’ont pas su voir clairement les enjeux et les acteurs qui manipulent l’OIQ dans le but de mieux défendre les intérêts des ingénieurs.

Évidemment, tous vont nier la réalité en exhibant les mesures disciplinaires contre les ingénieurs vus à la Commission Charbonneau. C’est ainsi qu’on va faire croire que la tutelle donne des résultats. Ainsi que les ingénieurs sont et demeurent les Totos de la tutelle!

Dessein d’ingénieurs – La déroute des professions est disponible dans les librairies suivantes:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s