Le 6 juin 2017, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité le projet de loi no 98, Loi modifiant diverses lois concernant principalement l’admission aux professions et la gouvernance du système professionnel. Adopté après les conclusions de la Commission Charbonneau et la mise en tutelle de l’Ordre des ingénieurs du Québec, le projet de loi 98 se voulait une réponse pour rehausser la protection du public. Un an plus et à l’aube du deuxième anniversaire de la mise en tutelle de l’OIQ, il y a lieu de se demander si, comme parlementaire, vous avez atteint l’objectif.

En décembre 2017, j’ai publié le livre Dessein d’ingénieurs – La déroute des professions. Ce livre dévoile les coulisses de l’Ordre des ingénieurs et démontre que les mécanismes de gouvernance des Ordres professionnels sont désuets et permettent une prise de contrôle de ces organisations.

Le livre Dessein d’ingénieurs aborde également la gouvernance de l’Ordre des comptables où un syndic adjoint a conclu que des fausses factures n’étaient qu’une anomalie de facturation. Comment peut-on arriver à ce constat si ce n’est que de vouloir protéger un membre plutôt que le public?

Il y a tout juste quelques semaines, c’est le Barreau qui est entré dans la danse de la partisanerie subjective. Comment un Conseil d’administration constitué de 19 personnes peut-il en arriver à conclure que toutes les lois du Québec doivent être annulées afin de mieux protéger le public? Certes, il est possible que la traduction des lois soit à parfaire, mais est-ce que cela se justifie par une paralysie du système de justice pour deux sinon trois ans?

L’Ordre des ingénieurs est en tutelle depuis deux ans et personne n’a expliqué la raison et encore moins explicité les conditions de sortie. Tous les chefs des partis politiques ont reçu un exemplaire du livre Dessein d’ingénieurs – La déroute des professions. Aucun n’a accepté de commenter malgré la tergiversation du gouvernement à agir alors qu’il était informé dès 2014 que l’Office des professions fermait les yeux depuis 2011.

Je sais que tous les partis politiques sont, de près ou de loin, liés aux ingénieurs, mais ne pas se prononcer serait irresponsable de votre part.

Pour votre information, voici trois propositions que je présenterai lors de la prochaine de l’Assemblée générale annuelle de l’Ordre des ingénieurs qui se tiendra le 14 juin 2014. Ce n’est qu’une partie du travail à faire.

Comme futur gouvernement, quelle est la position de votre parti concernant le système professionnel et plus particulièrement, la tutelle de l’Ordre des ingénieurs?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s