Le 15 juin, l’Ordre des ingénieurs confirmait la réélection de Kathy Baig à la présidence de l’Ordre des ingénieurs. Il était également annoncé que le Comité exécutif était aboli, sans autre explication.

Considérant l’importance d’un Comité exécutif pour une organisation de 60 000 membres opérant un budget de 30 M$, je demande des précisions sur la situation. Voici la lettre qui sera envoyée à la présidente.

 

Madame,

Je vous écris pour mieux comprendre une situation qui touche directement la gouvernance de l’Ordre des ingénieurs (OIQ). Je ne cacherai pas que j’ai été stupéfait lorsque vous êtes intervenue lors de la dernière Assemblée générale annuelle (A.G.A.) pour affirmer que le Comité exécutif (C.E.) avait été aboli. À vrai dire, je ne peux comprendre comment une organisation en tutelle peut supprimer un niveau de sa structure décisionnelle.

Ma surprise a été d’autant plus grande que vous êtes intervenue alors que je présentais une proposition pour interdire l’accès des membres du GROLO (Groupe pour remettre de l’ordre à l’Ordre) au Comité exécutif. Cette proposition était justifiée par la proximité de ces administrateurs avec l’ADIIQ (Association pour la défense des intérêts des ingénieurs du Québec.

Ne sachant pas à quel moment il a été décidé d’abolir le C.E., il va de soit que je me demande s’il y a un lien entre le dépôt de la proposition, deux semaines avant l’A.G.A. et la décision d’abolir le Comité exécutif. Est-ce le cas?

Dans le cas contraire, serait-ce possible de résumer les motifs qui ont justifié ce changement dans la structure de la gouvernance de l’OIQ? Quels sont les avantages? Quels sont les désavantages pour une organisation de plus de 60 000 membres et un budget annuel de 30 M$?

J’aimerais également savoir comment les pouvoirs du C.E. ont été répartis au sein de la structure. La présidence se retrouve-t-elle seule devant le Conseil d’administration? Merci de me répondre dans les plus brefs délais.

Veuillez recevoir, madame, mes sincères salutations.

Alors que l’Ordre des ingénieurs demeure en tutelle, croyez-vous que l’abolition du Comité exécutif est une bonne chose pour sa gouvernance?

 

Dessein d’ingénieurs – La déroute des professions est disponible dans les librairies suivantes:

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s