Vous, vous le savez où s’en va la tutelle de l’Ordre des ingénieurs (OIQ)? La question vaut la peine d’être posée lorsqu’on pense que moins de deux semaines après le 2e anniversaire de ladite tutelle, la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a déclaré à Kathleen Lévesque de La Presse que cette dernière allait se poursuivre pour une durée indéterminée. Comme si la situation n’était pas assez nébuleuse, la ministre n’a pas précisé ce qu’il restait à faire pour assurer le retour à la normale. (Lire l’article)

Il va sans dire, les ingénieurs sont les Totos de la tutelle lorsqu’on pense qu’il est impossible de savoir pourquoi l’organisation est sous le contrôle du gouvernement. C’est tout simplement un non-sens que les conditions de sortie de la tutelle demeurent obscures. Quelle sorte de démocratie fait-on subir à la communauté des ingénieurs? On vous sanctionne, mais on ne vous dit pas pourquoi! Peut-on être plus arbitraire?

Pendant que la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, et le gouvernement des Libéraux tergiversent, l’Ordre des ingénieurs sanctionne des ingénieurs pour des faits qui datent de dix, sinon 15 ans! (Voir sanction) Voilà une belle démonstration que les ingénieurs sont les cancres du système professionnel. À moins que la démonstration soit que l’OIQ a protégé les collusionnaires lorsqu’ils étaient en pleines activités.

Toute personne saine d’esprit comprend très bien que ça ne va pas avec la gouvernance de l’Ordre des ingénieurs et sa tutelle. L’illogisme est d’autant plus grand si on pense que les administrateurs aujourd’hui en tutelle sont les mêmes que ceux du début. Il aurait pourtant été normal de les remplacer afin d’assurer un renouvellement de l’organisation et de sa gouvernance. C’est tout le contraire qui a été fait! Les élections qui auraient permis ce renouvellement ont tout simplement été annulées. Cherchez l’erreur!

Tout cela n’est pas normal. Il semble y avoir une complicité entre la ministre Vallée et le Conseil d’administration de l’OIQ. On place les ingénieurs en tutelle, mais on laisse la situation dans le nébuleux. La vraie raison de la tutelle serait-elle de chercher à gagner du temps? La tutelle serait-elle qu’un instrument pour laisser croire que le gouvernement veut améliorer la gouvernance de l’organisation alors que dans les faits, il veut surtout camoufler ce qui s’est fait dans le passée pour financer le parti libéral?

L’Ordre des ingénieurs est peut-être le premier coupable de la collusion des firmes de génie-conseil. Cela ne serait pas surprenant lorsqu’on pense au témoignage de l’ingénieure Karen Duhamel à la Commission Charbonneau. Alors qu’elle dénonçait les demandes répétées de ses patrons pour fausser les données. Le syndic de l’OIQ n’a rien fait soi-disant faute de preuves. Les preuves, n’était-ce pas son rôle de les trouver?

Combien m’ont dit qu’il fallait laisser le temps pour voir comment la tutelle allait améliorer les choses? Cela devient de plus en plus une évidence, rien ne va s’améliorer avec la tutelle puisqu’elle ne sert qu’à gagner du temps. La tutelle ne sert qu’à endormir les ingénieurs et la population. La tutelle ne sert qu’à donner l’impression que l’Ordre des ingénieurs s’est repris en main… avec les mêmes administrateurs qui ont annulé les élections pour se maintenir en poste.

La tutelle de l’Ordre des ingénieurs ne sert qu’à cacher la complicité de stratèges qui ont utilisé l’organisation pour faire des ingénieurs une force politique. La collusion et le financement des partis politiques n’étaient qu’un des volets de cette montée en puissance des ingénieurs dans la société. Voilà pourquoi on annonce en grandes pompes des sanctions pour des faits qui datent de 10 à 15 ans. Il faut faire croire que dorénavant, l’Ordre des ingénieurs prend ses responsabilités.

Évitons de tomber dans le piège. Ce sont les mêmes stratèges du tournant des années 2000 qui dirigent l’organisation. Si vous en doutez, regardez le plan marketing qui sera mis en œuvre au coût de 3 M$ puiser à même les poches des ingénieurs. (Voir fin du post de la présidente) À défaut de rétablir la gouvernance de l’Ordre des ingénieurs et d’assurer son indépendance, soyez assuré que vous allez finir par y croire au changement une fois gaver par le plan marketing.

Comme disait un stratège voulant positionner les ingénieurs dans la société, notre génie n’a de limite que notre imagination!

 

Dessein d’ingénieurs – La déroute des professions est disponible dans les librairies suivantes:

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s